Contrat ANR COM’TONIQ

ANR INFRA 2013 (2014-2017)

 

Coordinateur : G. Ducournau

 

Le but du projet COM’TONIQ est de réaliser un système de transmission sans fil, cohérent, dont la capacité serait au moins de 56 Gbps (2*28 Gbps), et ce à une fréquence porteuse de 280 GHz. La distance de transmission visée se situe dans la plage 100 m – 1 km, en liaison de type point à point (P2P).

L’architecture du système proposé dans COM’TONIQ utilisera l’association de l’état de l’art des lasers bi-fréquences (à l’état solide et lasers à fibre Brillouin) ainsi que des photo-mélangeurs THz à base de photo-diode à transport unipolaire (UTC-PD), et ce pour arriver à l’obtention des signaux porteurs très purs (~1 Hz) et de fréquence stable dans le temps. La maitrise de porteuses THz très stables permettra alors de réaliser les premières communications vectorielles au-delà de 200 GHz en utilisant les outils de la photonique. La fenêtre de transmission choisie permet quant à elle d’utiliser les zones où l’atmosphère reste relativement transparente sur les distances envisagées.

COM’TONIQ propose la synergie entre la photonique, l’opto-électronique THz pour démontrer jusqu’à un niveau « système » un lien de transmission de données THz et cohérent, de débit ultime. Ainsi, les points clés de COM’TONIQ sont :

  • De réaliser la transmission en mode I/Q (vectorielle) en utilisant la génération de la porteuse avec des lasers ultra-stables,
  • D’aller jusqu’à la démonstration opérationnelle sur terrain (outdoor) du système envisagé, dépassant la démonstration « en laboratoire ».

 

La raison d’être de COM’TONIQ est de montrer que les transmissions de données aux fréquences THz peuvent amener, si la détection est cohérente, à une sensibilité de récepteur très intéressante, permettant ainsi d’envisager plus sereinement le bilan total de la liaison pour indexer :

  • des transmissions sur des distances de l’ordre du km (point à point)
  • des transmissions de données en indoor sur quelques mètres à des très haut débits, de l’ordre des débits transportés dans les back-bone des réseaux (partie en fibre optique hors accès de type FTTH, fiber to the home).

 

Enfin, les communications sans fils de façon plus générale arrivent à saturation au niveau des fréquences disponibles et de nouvelles fenêtres de transmissions doivent être trouvées.

Le consortium de COM’TONIQ est constitué de 5 partenaires (IEMN, PhLAM, TRT, IPR et TEMATYS). COM’TONIQ rassemble les communautés des lasers, des composants opto-électroniques pour la génération THz, et des aspects systèmes et numériques pour la transmission.